À paraître le 20 août 2021

Acheter en ligne :

Partager sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Aélita

Le Siècle rouge de la littérature russe – une collection de chefs-d’oeuvre écrits entre l’entre-deux-guerres et la fin de l’URSS, à mettre entre les mains de chaque lecteur. Les auteurs, à la jonction entre littérature devenue déjà classique et littérature contemporaine, abordent des sujets universels et intemporels, les rendant plus actuels que jamais. Ces noms sont parfois déjà bien connus du lecteur français. Cette collection est l’occasion unique de se plonger dans une littérature si libre pourtant écrite durant une période qui enfermait toute idée créatrice et indépendante.

Dans la rue des Aubes-Rouges, pas loin des rives de la Neva, on peut y lire une étrange annonce : on cherche un volontaire pour aller sur Mars ! Les plus curieux s’arrêtent mais, dans le Leningrad des années vingt, personne ne peut sérieusement croire que quelqu’un s’apprête à réaliser un voyage interplanétaire. Personne, si ce n’est un mécanicien au passé trouble… Lui et l’ingénieur Loss sont comme deux opposés, pourtant, c’est ensemble qu’ils entreprennent le voyage.

Sur la planète rouge, l’air est respirable, le ciel est bleu et la terre est brune. Ils y découvrent une civilisation millénaire, construite par les survivants de l’Atlantide et bâtie sur un système de castes, dans lequel la classe au pouvoir piétine les foules ouvrières. Une société finalement pas si différente de celle des Terriens. Mais là où Goussev, ancien soldat de l’armée rouge, y trouve son compte en matière de violence, Loss, lui, y est captivé par sa passion pour la fille du chef martien Aélita. Elle lui prouvera que l’amour est probablement la seule valeur qui compte, car elle résiste au temps et aux séparations qu’impose la grandeur de l’espace.

Une réflexion subtile et poétique sur les sociétés humaines en général, les révolutions et le vrai sens du progrès, à travers une histoire visionnaire, animée par ce rêve de l’espace qui habite l’homme depuis toujours.

« Un très beau roman à la manière d'un conte qui mêle poésie, science-fiction, philosophie, aventure et histoire d'amour et nous emmène à la rencontre de ces petits hommes bleus… pas si différents de nous ! »